Rechercher dans ce blog

Nombre total de pages vues

mardi 30 mars 2010

Steven Seagal, LAWMAN

"I'm back !"
Séquence coup de coeur...
Depuis plusieurs mois, une émission télévisuelle nord américaine défraie la chronique et défie les records d'audience en présentant un personnage que les amateurs d'arts martiaux et de films d'action connaissent bien, Steven Seagal himself !!
Loin du cliché habituel des émissions de télé-réalité, il est fort appréciable de retrouver Steven Seagal à l'oeuvre en tant que policier...dans la vraie vie, sous un regard intimiste et instructif. De quoi ravir ses fans et fustiger ses plus vils détracteurs !

Vous l'aurez compris, Steven Seagal est un personnage que j'affectionne tout particulièrement, poussant le vice jusqu'à le rencontrer lors de sa venue à Paris en 1998. Un grand monsieur (aux sens propre & figuré), qui pourrait se contenter de vivre de ses cachets cinématographiques, mais qui n'hésite pas à s'exposer sur des terrains peu conventionnels pour partager et transmettre.

Pour vous cibler le personnage, je prendrai quelques raccourcis afin de ne pas digresser sur l'objet du présent article.

Steven Seagal est né en 1951 dans l'état du Michigan. Pratiquant émérite d'arts martiaux, il commença par le karaté avec l'expert Fumio Demura avant de se consacrer à l'aïkido et d'être consacré lui même par les plus dignes représentants de cet art martial. Ce fut l'un des premiers occidental à avoir été autorisé à ouvrir un dojo au japon pour enseigner aux japonais les subtilités du combat dans la droite lignée des senseï Ueshiba & Takeda...
Rares sont les acteurs qui atteignirent une telle pureté d'action lors de chorégraphies dantesques et savoureuses dans des films tels que Nico, Echec & mort, Justice Sauvage ou Piège en haute mer, son meilleur cru.

Steven Seagal est un passionné de combat à l'arme blanche. Il collabora d'ailleurs avec la marque Kershaw, afin de créer un robuste couteau tactique selon ses propres critères.
Outre ses talents d'homme d'action, il est également bouddhiste tibétain, pratiquant investi reconnu par les plus hautes sommités de ce mouvement spirituel...Comme j'aime à le citer, Bergson n'aurait pas mieux décrit cette façon d'être : "Agir comme un homme de pensée et penser comme un homme d'action".

Agent de la C.I.A., garde du corps de personnalités importantes, politiques & spirituelles, véritable pratiquant d'arts de combat dont le niveau de performance se décèle au travers de scènes cinématographiques d'anthologie, il est rapide, puissant, fluide et...vicieux !!

Steven Seagal, cependant n'est pas seulement acteur, il possède d'autres cordes à son arc. Il est musicien et chanteur, ce qui peut prêter à sourire tant que l'on a pas entendu la voix suave, mélodieuse et "bluesy" du sieur en question, époustouflant de crédibilité dans son registre et ses partitions de "guitar hero" !

Bon, il est temps d'en venir au thème de cet article : Steven Seagal est "Homme de loi" Lawman.

Officiellement en service actif depuis plus de vingt ans, Steven Seagal exerce ses compétences en tant que sheriff adjoint à Jefferson Parish en Louisianne. A l'origine il fut sollicité pour préparer et entrainer ces "flics" qui évoluent sur un terrain difficile. De plus, le terrible passage de l'ouragan Katrina fut décisif pour inciter Steven Seagal à mettre en valeur l'état de la Lousianne et ses habitants.

L'émission produite par la chaine câblée A&B Network, présente dans le pur style documentaire, Steven Seagal à ses oeuvres dans des missions de police, d'assistance à personne où on a plaisir à le voir évoluer au sein de l'équipe d'intervention à laquelle il appartient. Tranche de vies, séquences savoureuses de tir, d'entraînement aux gestes d'intervention & de self defence, de moments de détente...Bref, le personnage se découvre sous un angle complètement différent, emprunt de sincérité et de relativisme. Ses confidences se dégustent au fil des émissions !

Voici quelques extraits du LAWMAN...et le site officiel de Steven Seagal, bon surf !

samedi 27 mars 2010

Pureté & réalisme : le choix du professeur, discernement, info & intox.

L'oeil du lynx...
Actuellement dans le domaine de la self defence et de la sécurité personnelle, bon nombre de pratiquants amateurs, professionnels et passionnés s'interrogent sur les attributs nécessaires d'un enseignant idéal, non sans faire allusion à une certaine prolifération de courants "martialo-survivo-défensifs" aux connotations douteuses, intéressées mais néanmoins divertissantes, voire comiques !!

Il est vrai qu'imaginer notre succulent et regretté Louis de Funès en expert de la self défense pourrait prêter à sourire. A défaut de scrupules et de crédibilité, certains vendraient leur âme pour tenter d'atteindre une part de légitimité ou de reconnaissance.

La mode est à la "self business", courant médiatique & empirique, où l'on fait croire au public que la facilité est de mise, en s'appuyant sur les travaux ou les recherches d'autrui, parfois incompris, souvent non assimilés. Bref, on fait du spectacle, du bling-bling, du tape à l'oeil, en oubliant la particularité de la matière abordée...par négligence & ignorance.
Le choix du professeur est donc essentiel, primordial ! Mais dans cette véritable jungle de la "self defence attitude", comment s'y retrouver ?

Un bon (dans le sens du bien) professeur doit pouvoir prétendre ne pas être intéressé par l'argent (qui n'est en aucun cas une finalité), ni par la renommée, la réputation ou le pouvoir. Ainsi cet enseignant idéal devra être davantage préoccupé par votre façon d'appréhender la matière self defence et de progresser, que par son bien être matériel.
L'étrangeté provient du fait que quelques uns confondent profit et enseignement, culture de l'ego et volonté de transmettre.
Le rôle d'un bon enseignant est d'appuyer là où çà fait mal, de diriger, conduire, un cours sans se mettre en valeur ni en jouant un rôle, mais tout en guidant l'élève vers l'amélioration, la perfection, l'idéal à atteindre. A ce stade, distinguons l'enseignement de masse de type pyramidal (un grand chef, des petits chefs, des groupies), de l'enseignement de groupe (uni latéralité), basé sur des valeurs et une éthique, et constituant une fratrie, un clan, une famille...une source !
Alors que certains s'évertuent à rechercher une certaine légitimité à laquelle ils ne pourront probablement jamais prétendre, d'autres, profitent de leurs statuts d'experts auto proclamés en self defence pour s'aventurer à tatillon vers des territoires inconnus et séduisants. Un spécialiste de la self qui n'est pas prêt à se remettre en question afin de combler ses lacunes et de réorienter son enseignement et son discours, cherchera tant bien que mal (plutôt mal), à soustraire des informations là où il le peut, en tentant par exemple de glâner auprès des plus faibles moutons égarés d'un groupe, des savoirs faire qui pourraient éventuellement enrichir (toujours matériellement) ses propres cours, et influencer un certain type de public.
Au fait, parmi ces quelques fameux profs de self défense peu scrupuleux (une minorité je l'espère !) qui ont pignon sur rue tout en s'en revendiquant (de la rue), combien ont réellement été confronté à des situations périlleuses & sérieuses de confrontation ? Car encore une fois, lorsque l'on pousse un peu les recherches, on s'aperçoit que les experts qui revendiquent enseigner à des "pros", ne sont pas souvent reconnus en tant que tels par ces derniers !
Alors me direz-vous, comment ne pas se tromper, comment savoir à qui s'adresser ou de quelle façon accéder à un enseignement véritablement sincère, pragmatique et sûr ?
Avant toute chose : observez & ressentez... Un bon escroc manipulateur aura souvent des instructeurs âgés de moins de trente ans, malléables & influençables...qui pour les plus intelligents ne restent pas très longtemps à ses côtés. Ces derniers sont souvent littéralement rackettés, extorqués car il faut rapidement faire fructifier l'entreprise de l'expert-chef. Le problème est qu'au fil des ans, il n'est pas rare que d'anciens élèves abusés mais surtout désabusés se manifestent et parlent, en explicitant à des oreilles attentives et compatissantes ces tristes procédés...

Prudence, confiance et patience sont les trois maîtres mots qui vous feront accéder à la connaissance et qui je l'espère vous permettront d'embrasser une pratique épanouissante, un style, un concept de combat ou de défense personnelle qui vous rendra serein, et ouvert sur le monde qui vous entoure, enclin à progresser !
Et rassurez vous, de temps en temps, lorsque les puristes croisent ces intéressés, les masquent tombent, les regards se troublent, les yeux baissent et les pendules se remettent à l'heure...C'est la loi de la Nature : on ne peut pas tromper tout le temps tout le monde !
Ce fut le cas d'un célèbre combattant de rue okinawaïen, qui devant les fracassantes déclarations & élucubrations d'un grand maître fondateur d'arts martiaux, le saisi soudainement à bout de bras en lui rétorquant : "Maintenant, montre moi ce que tu sais faire, machin !"

"Rien n'est vrai, tout est permis ! " Gipsy, l'Aile Blanche.