Rechercher dans ce blog

Nombre total de pages vues

dimanche 26 septembre 2010

Retours sur le Sicac...

Les oeuvres de P-H
Monnet...
Elsa Fantino... Fred Perrin avec ses
deux Ben Lilly...
Pao Simoes et le couteau
du C.E.E.T.S...
Bastinelli Créations...

Bravo aux organisateurs pour l'excellente tenue du dernier Salon International du Couteau d'Art et de Collection, qui s'est déroulé à l'espace Charenton sur le 12ème arrondissement de Paris.

Les nombreux couteliers artisans présents n'ont eu de cesse de présenter leur dernières nouveautés respectives, et de communiquer sur leurs créations au gré des flots de nombreux amateurs, et pour leur plus grand plaisir.

Le clan Perrin répondait on ne peut plus présent sur ce salon, Fred au delà de sa production habituelle, profitait de l'occasion pour présenter son dernier vendedouk, pliant fonctionnel d'inspiration maure aux accents de douk doux et de vendetta.... Ce pliant fera l'objet d'un prochain sujet dans ces colonnes...
Fred exposait par ailleurs des superbes lames forgées en hommage à Ben lilly, un aventurier du vieil ouest américain, chasseur & montagnard adepte de la vie sauvage. Aussi, ce personnage particulier au caractère bien trempé, vous sera prochainement présenté !
Un fabuleux Scalgel d'une rare beauté était également présent sur le stand de Fred, passé quasiment inaperçu aux regards inquisiteurs des nombreux visiteurs...

Elsa Fantino arborait ses lames aux formes atypiques. Son travail de forge allie esthétisme et ergonomie. A souligner ses poings américains aux traits plutôt sympathiques et soignés, ses magnifiques pendentifs dont l'un est dédié au Grand Héron Cendré... De plus Elsa s'intéresse aux pierres semi-précieuses qu'elle n'hésite pas à inclure dans ses réalisations.

Pao Simoes quand à lui, au delà de ses vastes gammes de couteaux , présentait en avant première le fameux couteau du CEETS, issu d'une fructueuse collaboration entre le Centre d'Etude & d'Enseignement des Techniques de Survie, dirigé par David Manise et son équipe de passionnés. Mais nous en reparlerons également plus tard...

Sacha Thiel et Tony Lopez étaient également présents, Tony déclinait toutes ses variantes de lames habituelles ainsi que quelques spécialités comme l'ADN et le tout récent Seven.
Sacha se voyait rapidement delesté de ses oeuvres.... Son travail de précision et de finition est tout bonnement remarquable. Rares sont les frenchies qui évoluent avec autant de créativité et de finesse d'assemblage. D'autant plus que la production coutelière n'est pas pour Sacha son activité principale ! Et sans trahir un secret de polichinelle, il est appelé à gravir rapidement les échelons pour voler de ses propres ailes au delà de toute forme de collaboration.

Pat Crawford, le célèbre coutelier US nous faisait également l'honneur de sa présence, en compagnie de sa charmante épouse. Difficile de ne pas succomber devant la table d'un personnage aussi célèbre dans le milieu des "combatives", et d'une rare gentillesse...
Bastien Coves effectuait avec brillo son tout premier Sicac. Sa ligne de lames aux orientations et vocations tactiques se décline en de nombreux modèles très bien pensés. Bastien est un coutelier à suivre, son travail mérite vraiment le détour, mais rassurez-vous, vous ne tarderez pas à mieux le découvrir !

A signaler encore parmi des exposants, Isidore DELLAS, le boss de chez Armes Bastille et Courty, lequel parcourait inlassablement les allées du salon à la recherche de la moindre parcelle de lame inconnue...
Enfin je compte bien rendre hommage au travail de mon ami P-H Monnet qui a ce don de réaliser des lames aux tempéraments très affirmés & à l'efficacité prodigieuse. Le P-H a vraiment un style, une personnalité, une patte bien à lui qu'il ne cesse de peaufiner. Sans compter la confection de ses étuis en cuir vieilli et parcheminé...

Bref, cette nouvelle mouture fut encore une belle réussite basée sur l'échange et le partage, le talent et la passion. Ce résumé n'est bien entendu pas exhaustif, d'autres "retex" plus détaillés seront prochainement mis en ligne.
Mais ce salon ne serait rien sans la présence de tant de passionnés qui firent le déplacement.
Un petit clin d'oeil à tous ceux qui m'ont accompagné et avec lesquels les discussions furent particulièrement fructueuses entre les allées.
Affaires à suivre...

lundi 20 septembre 2010

Rentrée percutante.

De saines lectures...

En cette période de reprise de cours et d'activités martiales, il est crucial de faire les bons choix et de prendre les bonnes orientations.

Et vous êtes de plus en plus nombreux à me questionner sur le bon fondement d'une discipline, les qualités intrinsèques d'un bon professeur, et les orientations de pratique envisageables...et les pièges à éviter.

Alors afin de vous satisfaire au mieux et de tenter de vous apporter quelques éléments de réponse, voici les dix étapes de sélection à suivre pour vous permettre, je l'espère, de faire les bons choix et d'éviter tant que faire se peu, les voies sans issues....
Ces dix étapes de sélection seront à même de vous guider, à lire et relire avec plusieurs niveaux de lecture, bien entendu !
  • Décider du temps de pratique à s'octroyer pour progresser, il est déterminant de consacrer du temps à l'entraînement en cours, avec son professeur, mais également sur ses espaces de temps libre, afin de mémoriser avec le corps, absorber et (re)découvrir les principes de fond et les formes enseignées. Il est inutile de s'engager dans une voie si l'on n'est pas en mesure de disposer de temps de pratique régulier, pas forcément conséquent mais régulier...

  • Interrogez vous sur les raisons qui vous motivent à pratiquer, à découvrir un art martial, à privilégier l'aspect défensif, culturel voire historique de la discipline. Pourquoi pratiquer ? Par besoin, plaisir, passion...Évitez de pratiquer comme s'il s'agissait d'un simple divertissement...sauf si vous ne désirez pas progresser et perdre de vôtre précieux temps.


  • Le choix de la discipline s'entreprend par rapport à différents facteurs qui sont la motivation, la volonté de pratiquer une discipline plutôt qu'une autre, l'influence et la renommée du professeur et la proximité d'une structure d'entraînement (parfois un garage ou un parc public suffisent). Pensez que si la facilité vous impose des choix, il est parfois nécessaire de parcourir de nombreux kilomètres et d'évaluer à la hausse ses temps de trajets pour profiter pleinement d'un enseignement savamment distillé, de plus cela renforcera votre détermination !


  • Ignorez les conseils souvent peu consistants contenus dans certaines publications qui glanent de ci de là, par l'intermédiaire d'auteurs très peu concernés par le sujet, les adresses des salles et cours de différentes disciplines qui ont pignon sur rue et qui ont besoin de recruter chaque année de nouveaux élèves pour fonctionner. Une bonne adresse ne se trouve pas aussi aisément !


  • Renseignez-vous du mieux que vous pouvez, prenez le temps de contacter les professeurs qui semblent vous convenir ou qui enseignent des disciplines qui vous "parlent". Mais attention, à bien privilégier les qualités du professeur au delà de la réputation de l'école, de la discipline, du "moule"...Un bon prof doit être vertueux, même s'il lui arrive d'avoir mauvais caractère !


  • Le professeur doit être passionné, entouré à la fois d'une aura d'efficacité et présenter des qualités d'empathie. Ses proches élèves ne doivent pas être de simples faire-valoirs ou des têtes brûlées, ni des "clones", mais sont bien au contraire, à même de développer les qualités qui font la réputation du style ou de l'école. Évitez les écoles à enseignement "pyramidal", les enseignants qui cherchent à vendre des vidéos pour passer des grades ou qui font payer des cours privés pour atteindre un certain niveau illusoire. Attention aux pièges, aux dérives, aux lanternes des marchands du temple qui sont plus motivés par leur enrichissement personnel & matériel que par la qualité de l'enseignement qu'ils dispensent... Si vous voyez des euros se dilater dans les pupilles de l'enseignant dès que vous franchissez sa porte, fuyez !


  • Au fil de votre pratique, prenez la peine d'augmenter vos connaissances parallèles, de comparer par vous même différentes disciplines martiales, de rechercher les sources de l'enseignement que vous suivez, les origines, caractéristiques... Documentez-vous, inspirez-vous ! Les ouvrages d'Henry Plée* sont en ce sens des véritables bibles de connaissances... De plus la toile est une merveille à ces fins... si vous êtes patients, et ne vous contentez pas de sensationnalisme exacerbé ou de feedbacks illégitimes...


  • Vérifiez, et apprenez à contrôler les cartes que votre professeur tient en main : certains enseignants n'hésitent pas à mélanger les genres pour séduire une plus large part de marché... euh d'élèves. On assiste actuellement à une vaste mode de la sécurité personnelle, depuis notamment la sortie de l'ouvrage Protegor. Le contenu de l'ouvrage est même repris dans ses grandes lignes par certains experts peu scrupuleux, qui tentent d'agrémenter leurs cours et d'être dans l'ère du temps... Quelle belle reconnaissance en tout état de cause !


  • Les conseils à vocation "professionnelle" sont à prendre avec des pincettes. Les bons pros enseignants n'ont pas besoin de mentionner à tout va qu'ils forment tel ou tel type de groupe d'intervention, ils le font, point barre ! Ces groupes ont leurs propres instructeurs, alors que pour la plupart, les enseignants d'arts martiaux "civils" sont complètement à l'opposé des considérations opérationnelles, tactiques et de terrain qui sont inhérentes à ces forces constituées. Attention donc aux mythes (oui c'est bien un "e" avant le "s"), renseignez vous bien, déconvenues et fous rires garantis dès que l'on creuse un peu certains "slogans" accrocheurs !


  • Une fois que vous avez "validé" un enseignant & sa discipline, avec une échelle de valeur qui est également la vôtre, investissez vous corps & âmes dans cette pratique, qui même s'il elle n'est que transitoire, vous permettra ultérieurement de découvrir d'autres domaines de réalisation.

Bonne rentrée à toutes & à tous ! Et je profite de ces colonnes pour vous témoigner toute ma gratitude concernant les réguliers témoignages de satisfaction à propos de ce blog.

*Les ouvrages d'Henry Plée à vous procurer de toute urgence si cela n'est pas déjà fait :

L'art sublime et ultime des points vitaux, les chroniques martiales, l'art sublime et ultime des points de vie. Budo éditions.

samedi 4 septembre 2010

XXIe S.I.C.A.C.

A l'occasion de cette nouvelle édition du Salon International du Couteau d'Art et de Collection, les amateurs et passionnés se donneront rendez vous cette année, les 24 & 25 septembre sur le 12ème arrondissement de Paris.

Retrouvez lors de cet événement, les meilleurs couteliers forgerons actuels, qui vous présenteront leurs dernières réalisations.

Je répondrai présent une majeure partie de cette journée, qui sera consacrée à échanger, apprécier, et discourir sur l'actualité coutelière du moment, sans omettre la défense personnelle ni la pratique martiale...

Les amis, nous nous donnerons rendez-vous autour ce qu'il convient désormais d'appeler le clan "PERRIN", avec Elsa Fantino & Pao Simoes...belles lames assurées !

D'ailleurs la quiétude habituelle du salon risque d'être troublée par l'actualité coutelière de Fred Perrin, qui profitera de l'occasion pour présenter ses redoutables nouveautés...et quelques surprises de taille qui seront prochainement présentées dans ces colonnes !

Ne loupez pas ce rendez-vous d'exception...
Bon salon à toutes & à tous !