Rechercher dans ce blog

Nombre total de pages vues

samedi 26 novembre 2011

Rapidité & fluidité : le combat des chefs !


L'emblématique Abraracourcix, Chef du village des irréductibles, sous la plume et le pinceau des géniaux René Goscinny et Albert Uderzo, illustrera à merveille le fil de pensée de cet article.

Bien souvent, dans les arts martiaux, classiques, traditionnels, synthétiques (choisissez !), on évoque la rapidité d'action et la fluidité de mouvement, qualités pugilistiques indéniables devant impérativement faire partie de l'arsenal du combattant.

Selon un avis très personnel, la rapidité est une notion toute relative qui s'entretient mais ne se cultive pas facilement, on l'a au départ et on l'explore, mais on de l'acquiert pas par simple entraînement.
Alors doit on rechercher cette rapidité pour être en mesure d' atteindre coûte que coûte l'adversaire, ou s'agit-il d'être rapide pour dépasser la vitesse de la lumière ??
Rassurez vous, pour celles et ceux qui ne se considèrent pas ou peu rapides, l'objectif à atteindre n'est pas la façon de faire mais la façon d'arriver à ses fins, d'être là au bon moment sur sa cible quand on le décide...
En combat de survie, en mode "rue", la meilleure technique mais qui ne touche pas sa cible n'aura pas l'effet escompté et une efficacité toute relative.
En revanche une manière de faire, un "tour de main" pourrait-on dire, déclenché lentement mais sûrement, avec "doigté" et précision, touchera inévitablement, et permettra aisément d'enchaîner : neutraliser, immobiliser ou privilégier la fuite.

Les pratiquants qui ont l'habitude d'évoluer dans la rue, dans la cité et de gérer des mouvements de groupe, de foule, avec des personnalités agressives, hostiles, difficiles, savent pertinemment, inconsciemment quel placement, attitude, langage à NE PAS adopter... Le reste vient tout seul, l'instinct de survie dictant l'instinct de fuite, le contraire n'étant pas toujours vrai !

La fluidité ne s'obtient ni en salle devant un glace avec un fond sonore, ni en répétant inlassablement des drills / séries techniques en se regardant le nombril.

La fluidité c'est la capacité à déclencher la bonne attitude-réaction au bon moment, que l'on soit épuisé, surpris, vulnérable, exposé....La fluidité est une étincelle qui ne surprend pas que l'agresseur. Dites vous tiens, comme c'est étrange la façon dont j'ai réagi à ce stimuli d'agression...Et si vous êtes encore là et en bonne santé pour en parler c'est plutôt bon signe. Un peu comme un départ de coup de feu qui surprendrai le tireur...et qui toucherait la cible avec précision.

Actuellement bon nombre de professeurs vendent du rêve, de l'illusion, du bien être à court terme à leurs élèves, et sont incapables de dispenser un discours clairvoyant et cohérent sur leur propre pratique, souvent teintée d'occultisme nauséabond, de mysticisme de bas étage, et de manipulation de maître. Ceux là seraient pitoyables à observer lors d'un moment de vérité, forts en palabres mais rarement capables dans la vraie vie de transposer leur vision du combat au sens de la réalité non-ordinaire.

Dans les sphères "valables"des arts martiaux, tout le monde fini par se connaître et à s'apprécier plus ou moins, posant les jalons de cette reconnaissance sur des valeurs telles que la sincérité, la pureté de la pratique et la volonté désintéressée de transmettre autre chose que du mensonge.

Encore une fois, posez vous la question de ce que vous souhaitez vivre et assimiler à travers votre pratique, et de ce dont vous avez réellement besoin... Rapidité & fluidité, une fois expérimentées prévaudront à bon nombre de conseils déplacés, destinés à vous faire rester dans une discipline trop longtemps, sans résultats probants.

En échangeant très récemment avec d'anciens pratiquants toujours actifs et réactifs, nous pensions à Henry Plée*, celui par l'intermédiaire duquel beaucoup se mirent en chemin...
D'ailleurs, je ne saurai trop vous inviter & vous inciter à lire et relire les ouvrages d'Henry, une source pure & inaltérable, à la racine de plusieurs Traditions !

Rapidité & fluidité dans l'action et dans les mots mais aussi dans la pensée, dans le message que l'on dispense lorsque l'on se revendique (qui parte d'auto-proclamation ?) d'un courant de pensée, d'une école ou pire encode d'une pseudo tradition invérifiable... Soyez créatifs, penser par vous même et ne laissez personne vous mystifier !

A cet effet, ce cher Henry Plée (bon d'accord, un article entier lui sera consacré prochainement !), citait dans l'une de ses croustillantes et lumineuses chroniques : "On peut mentir une partie du temps à tout le monde, on peut mentir à une partie du monde tout le temps, mais on ne peut pas mentir tout le temps à tout le monde."


*Henry Plée est la figure de proue des arts martiaux français, ancien parmi les anciens, il a sublimé la pratique martiale et brillamment décortiqué les rouages de la psyché humaine, sans doute un des plus remarquable homme que j'ai pu lire et rencontrer.


Ses ouvrages phares :

lundi 14 novembre 2011

Bear GRYLLS, itinéraire & interview !

Comment ne pas évoquer le phénomène Bear GRYLLS, "Man Vs Wild" ou "Face à la Nature" dans ces colonnes, et bien voilà qui est chose faite !

L'individu est animé d'une passion dévorante pour la survie, les grands espaces et la nature. Son objectif est de démontrer en quelques situations extrêmes, comment se tirer d'un mauvais pas tout en adoptant une attitude positive, des techniques probantes et en apprivoisant les spécificités du terrain, aussi hostiles et rudes soient-elles.

Edward Michael Grylls naquit en 1974, marié, père de deux fils, ancien militaire au service de Sa Majesté, affecté au non moins célèbre S.A.S. entre 1994 et 1997, il a suivi des formations et des entraînements sous les latitudes les plus rudes et dans les conditions les plus extrêmes.
Au registre de ses activités de militaire, on peu recenser les spécialités suivantes : 
Combat à mains nues, instruction de guerre sur des théâtres d'opération désertique & enneigés, techniques de survie, parachutisme opérationnel, conduite furtive, maniement d'explosifs...
Nous l'aurons compris, Bear (ce surnom lui fut attribué par sa soeur dans sa prime jeunesse), n'est pas un novice opportuniste qui a attendu de voir la lumière pour se propulser au sommet des audiences sur son credo.

Cet aventurier de l'extrême a même poussé le paroxysme jusqu'à franchir des sommets parmi les plus hauts de la planète, tels que le mont Amma Dablam dans l'Himalaya, ainsi que le mont Everest. Détenteurs de plusieurs records & performances sur terre, sur la mer et dans le ciel, il n'en fut pas moins victime de quelques accidents sérieux lors de ses activités & expéditions. Bear a toujours trouvé la ressource nécessaire pour surmonter ses blessures, se reconstruire et se remettre d'aplomb si j'ose dire, afin de repartir aussitôt à l'aventure. Ces qualités réunies en font un sacré optimiste doté d'une rage de (sur)vivre à toutes épreuves !

Bear Grylls est de la trempe de ceux qui ne renoncent pas facilement devant l'adversité, toujours enclin à éprouver et repousser ses propres limites.

Soutien indéfectible de plusieurs associations & opérations caritatives, il est conscient de l'image qu'il incarne et véhicule aux yeux du grand public peut influencer, aider, motiver, et soutenir les gens qui doivent surmonter des épreuves tant morales que physiques.

Après nous être arrêtés sur la personne, revenons un peu sur l'oeuvre si vous le voulez bien.
Une émission à fort taux d'audience...certes. Mais bon sang, dès les premières minutes, que vous soyez simple spectateur, ou hyperactif accroc à l'adrénaline, il est difficile de rester de marbre face à autant de démesure & d'action...
Bear Grylls a le don de distiller de bons conseils tout en affrontant  délibérément les pires situations délicates. Et c'est la grande classe en ce sens que tout en restant passif devant votre écran, une pléiade de solutions à des gestions de crises improbables vous sont proposées, qu'il s'agisse de simples conseils de prudence, de secours ou d'assistance à personne, de thermorégulation, d'hydratation ou de rationnement en nourriture...Toutes les techniques de survie sont passées au crible !

Au vu du flot d'informations propagé, imaginons un seul instant que quelques un(e)s puissent avoir le goût de se documenter outre mesure sur des notions de secourisme, de survie, ou d'intégrer simplement des notions élémentaires de survie, et le pari est gagné...
Bear Grylls n'hésite pas à s'immerger dans les eaux les plus dangereuses du globe, à traverser des contrées désertiques ou hostiles pour proposer SES solutions. Certains diront qu'il se met volontairement en danger...probablement, mais n'est-ce pas également un bon moyen de susciter l'attention, et de figer dans les mémoires de précieux conseils ?? A ce titre il est important de préciser que Bear Grylls est  assisté lors de ses tournages d'une équipe d'assistance composée essentiellement d'ancien militaires d'élite sans doute rencontrés au cours de ses pérégrinations passées.

Ses émissions, sont ponctuées de micro-astuces qui ne peuvent que servir, éveiller la curiosité. Les grands espaces, la Nature sauvage et l'étude de la faune et la flore concèdent un aspect très "documentaire". A noter qu'une autre émission "Seul face à la ville" mets en scène Bear Grylls confronté à un contexte urbain et des risques inhérents aux phénomènes de catastrophes naturelles, climatiques, industrielles, etc...

Peu de gens sont ainsi en mesure d'incarner ce pour quoi ils sont fait. Et si transmettre est le fruit de toute une vie, souhaitons que celle de Bear soit la plus longue possible !

Et voici une petite surprise...grâce à Julia, qu'elle en soit ici remerciée !

EXCLUSIVITE : INTERVIEW DE BEAR GRYLLS 



Hello Bear, pourquoi avoir fait “Man VS Wild”, quelles sont vos motivations?
J’ai  toujours aimé l’aventure et ce, depuis mon plus jeune âge. Ce qui me motive dans ce programme, c’est la manière dont les histoires sont racontées ; les téléspectateurs peuvent s’imaginer la situation/la scène. La série retranscrit bien les émotions, les doutes, les luttes, le bon et le mauvais côté de chaque étape. 
Ce programme correspond à ma vision de la vie. La vie est une aventure, du moins c’est ce que je pense. On n’a qu’une seule vie, on doit donc être reconnaissant et la vivre pleinement.
En plus, « Man Vs Wild : Seul face à la nature » permet aux gens de voir la nature telle qu’elle est, ainsi que les endroits les plus sauvages. La nature peut être généreuse, mais elle peut également être impardonnable avec vous. C’est ce que ce programme montre.
Avez vous des  "secrets" de forme ?
Je fais beaucoup de sport pour rester en forme. J’adore le kayak et le parapente. Pour ma forme, je varie les sports: travail sur la souplesse, la force musculaire et le cardio-training. Le plus important, c’est que le sport soit fait avec plaisir, donc dans une ambiance cool. Il faut mixer la cardio et la musculation pour être au top, et ne pas faire que l’un ou l’autre. Jai des coachs personnels quand je peux et quand je suis avec l’équipe on s’entraine tous ensemble sur un programme plus accès survie, par exemple quand on est dans la jungle. J’essaye de manger le plus sain possible. Juste avant le début de tournage, je m’entraîne 6 jours par semaine. Mes années dans les forces spéciales m’ont beaucoup aidé pour ce programme. J’y ai fait des entrainements très intensifs sur de courtes périodes que je pratique encore aujourd’hui.
La mentalité que tu as dans le sport et dans les moments de survie sont les mêmes. Il faut être persistant, travailler dur même quand on est au bout du rouleau.
Comment gérer une situation de survie ? Quels sont les principes de prudence majeurs à respecter ?
Tout est une question de mentalité : rester fort quand on est au plus mal physiquement. Rester positif et ne pas abandonner/renoncer. Ensuite, les principes sont toujours les mêmes: eau, nourriture et protection contre les éléments de la nature. Les forêts sont une bénédiction, on y trouve plein de ressources. Les montagnes sont plus difficiles. Pour avoir de l’eau, mettez de  la glace dans votre bouteille et attendez qu’elle fonde. Ne mangez surtout pas la neige. Essayez de rester visible pour qu’on vous sauve, laissez une trace type SOS dans la neige. Avoir été scout peut vraiment vous aider dans de telles situations. 

Un grand merci à JULIA & à BEAR pour ces précieux conseils !

La nouvelle saison 6 inédite de "Man vs Wild" sera diffusée sur DISCOVERY CHANNEL à partir du 8 décembre 2011.

A souligner, pour les amateurs de belles lames, que la coutellerie GERBER décline en plusieurs versions toute une gamme de couteaux de très bonne facture (à lames fixes et pliants) réalisés en collaboration avec Bear Grylls. 


Les couteaux de Bear Grylls sont disponibles chez U.S.M.C.

vendredi 11 novembre 2011

Charles JOUSSOT, la défense télescopique...







Charles Joussot, l'un des précurseurs français les plus créatif et crédible de sa génération en matière de méthode de combat et de self défense, a développé il y a quelques mois un concept de bâton de défense que nous allons ensemble découvrir.

Charles est un véritable pionnier dans l'univers des arts martiaux français, un personnage haut en couleurs qui a su développer & promouvoir le Penchak Silat, l'art martial des commandos indonnésiens en France comme personne avec force, conviction & passion. La plupart des représentants actuels de cette discipline lui doivent beaucoup.
Particulièrement réputé pour son franc-parlé et le pragmatisme inégalé des techniques qu'il enseigne, Charles est également à l'écoute des professionnels qui cherchent à améliorer au quotidien l'efficience de leurs techniques d'interventions. Au fil des années, Charles a souvent innové en développant toute une gamme de matériel de défense tactique, issue de recherches poussées.

Le baton télescopique de défense "Charles Joussot" ne paye pas de mine de prime abord. Entièrement constitué de plastique dur thermo-rigide, la première sensation à la prise en main est celle de la légèreté.
Les mouvements sont fluides et rapides, les enchaînements s'exécutent avec célérité et précision.
L'ouverture et la fermeture du "stick" s'opèrent sans difficulté, inutile de venir frapper avec rudesse le bâton à la fermeture (une fermeture tactique sur un bâton classique en métal s'opère en heurtant fortement le sol avec la pointe), avec un peu de pratique, une simple manipulation permet de le replier en toute discrétion. Le "grip" du manche est tout aussi performant, nanti de petites stries sur le manche, facilitant la préhension et les enchaînements rapides.

Charles a su déceler un plastique aux propriétés fort intéressantes puisqu'il est suffisamment rigide et compact pour offrir des points d'impact efficaces, mais également souple et résistant à la torsion...

Bref, ce bâton n'est pas un produit miracle, mais en comparaison avec les grands standards habituels, américains, allemands ou autre, il est inégalable en terme de ratio qualité-prix ! Mesurant moins de 50cm une fois déployé, le bâton de défense télescopique 22cm replié.

D'un entretien extrêmement simple, inaltérable car non corrosif, étanche et compact, il se fait rapidement oublier tant son poids plume est éloquent. Attention néanmoins, il s'agit d'une arme de sixième catégorie à part entière, à ne pas négliger au regard de la législation en vigueur sur le port et le transport des armes blanches.

Facile à manier, il séduira celles & ceux qui souhaitent s'entraîner avec un stick bien conçu, pratique et efficace sans investir une somme considérable à l'achat. Idéal en mode "training / drills (séquences d'entraînements) à deux, avec désarmements, ripostes sur attaques à l'arme blanche, pluralité d'adversaires, etc... Charles a encore été visionnaire sur ce coup là, une bien belle réussite !

 Le site FISFO de Charles Joussot...

La baton de défense télescopique de Charles Joussot.