Rechercher dans ce blog

Nombre total de pages vues

dimanche 21 avril 2013

"Don't Tread On Me !" & la préparation mentale...

Gadsden Flag *

Tryphon Tournesol en action**

Aujourd'hui nous allons aborder une notion de résistance passive qui peut s'apparenter à la faculté de développer un point de non-retour, une zone rouge à ne pas franchir lorsque nous sommes contraints à faire face à l'adversité et à l'agression violente.

La fameuse devise du libéralisme américain "Don't tread on me !"* (Ne me marche pas dessus !) illustre à merveille cette notion d'efficacité à rechercher et à développer lorsque nous nous trouvons dans une situation "périlleuse" nécessitant action, réaction afin d'assurer sa survie ou celle des siens.

Il y a une limite à ne pas franchir et sur laquelle il convient de se préparer mentalement à l'entraînement. En visualisant certaines  situations d'engagements confuses, débouchant sur des réactions violentes, il est possible de déceler en soi sa propre capacité à refuser le conflit tout en s'y préparant âprement d'un autre côté. Tel un arc bandé, prêt à décocher sa flèche mais qui attend d'être sûr de sa cible et de la véritable nécessité de l'atteindre.

Dans la pratique martiale cela se manifeste par une prise de conscience et une cohérence dans l'échelle graduelle des réponses que nous pouvons apporter face à une agression, dans le cadre précis de la légitime défense.

Mais cette façon de faire permettra d'éviter de ne pas réagir alors qu'il était impératif de le faire, de réagir opportunément au moment juste, sans se poser de questions.
Se familiariser à cette notion du "Don' Tread On Me" favorisera l'application du principe d'action et d'inaction, tout en véhiculant en soi un "déclic", un "stop" à ne pas franchir pour l'adversaire et qui sera le point de départ de notre réponse la plus appropriée et efficace possible...

Ainsi travailler sur ses propres faiblesses à la lumière du grand jour, permet de les surmonter et de les vaincre dans l'obscurité le cas échéant.

Qu'il s'agisse d'entraînement au combat, de préparation physique ou mentale, au delà du plaisir et du besoin de pratiquer, il est nécessaire de garder à la lueur de son esprit une parcelle de lucidité, et de reconnaître les raisons qui nous incitent à pratiquer.

Lorsque la décision d'entrer en action est prise résolument, toute la préparation physique et mentale exercée en amont, évitera tout forme d'hésitation, de tâtonnement, et limitera la stupeur face aux situations imprévues.

Trois principes simples permettent d'illustrer cette phase de préparation, et d'appréhender les facteurs de désordre :

Le principe d'exercice : s'entraîner en repoussant ses propres limites, tout en "bousculant" ses certitudes. Par exemple, il peut être intéressant de pratiquer une activité cardio-musculaire intensive, puis d'aussitôt enchaîner sur un exercice de lecture à voix haute, de mémorisation, ou de concentration demandant une gestuelle précise et millimétrée.

Le principe de visualisation : se préparer mentalement à identifier un seuil critique à ne pas dépasser, que ce soit dans sa propre capacité à entrer dans la spirale de la violence que dans le fait d'apprendre à endiguer cette même violence, en alternance chez l'opposant, et en soi (désescalade verbale, gestuelle d'apaisement, attitude, dialogue, "phrasé" adéquat...)

Le principe de reconnaissance : reconnaître immédiatement une situation critique risquant potentiellement de dégénérer, en fonction des lieux, des gens, des us & coutumes locaux, et travailler sur la notion d'action-inaction en privilégiant une inaction efficace à une action stérile aux conséquences pouvant s'avérer désastreuses.

 Voici de quoi réfléchir un peu afin d'orienter sa saine pratique vers des objectifs louables, réalistes & de s'affranchir de tout conditionnement.

Bonnes recherches à toutes & à tous et merci pour vos encouragements ;-)



* La devise de ralliement des libéraux américains durant la guerre d'indépendance, chère à Benjamin Franklin, et initialisée par le colonel Christopher Gadsden en 1775.
Le "Gadsden flag" est un étendard représentant un serpent à sonnette prêt à mordre avec la devise "Don' Tread On Me", dont la symbolique puissante a été reprise par de nombreux défenseurs de la liberté.

* * Tryphon Tournesol, le célèbre professeur-chercheur, qui sort des sentiers battus dans l'excellent opus des aventures de Tintin, "Vol 714 pour Sydney", en démontrant le "coup de pied figure" emprunté à la savate ancienne.